Que mangera-t-on dans le futur ?

Dans quelques années nous serons 10 milliards d’individus sur Terre. Or actuellement, nous faisons déjà face à un sérieux problème d’insécurité alimentaire. De plus, le peu que nous produisons (industrie agroalimentaire) est aujourd’hui responsable de 30% des émissions de gaz à effet de serre dans le monde. Il est donc important de revoir nos modes d’alimentation pour protéger notre planète et pour préserver nos ressources. Quels sont donc les aliments que nous mangerons dans le futur ?

Les insectes de plus en plus présents dans nos plats

À l’avenir les insectes vont grandement modifier nos habitudes alimentaires. Dans de nombreux pays comme la Chine, ils font d’ailleurs déjà partie de l’alimentation de nombreuses personnes. En réalité, l’essentiel est d’avoir une alimentation équilibrée. En vous rendant sur ce site, vous découvrirez quelques conseils utiles pour être en bonne santé grâce à votre alimentation. Par ailleurs, les insectes (grillons, criquets, termites, etc.) sont des insectes particulièrement nutritifs (riches en protéines, en lipides et en minéraux) et faciles à produire.

A lire en complément : L’eau de source pure et ses vertus thérapeutiques

Ainsi, ils permettront d’éviter les problèmes liés à la production de viande (pollution, besoin élevé en surface agricole…). La production des insectes émet en effet 100 fois moins de gaz à effet de serre que celle du bœuf ou du porc. À titre informatif, il existe aujourd’hui de nombreux restaurants destinés à la consommation des insectes.

alimentation du futur

A lire également : Que faire avec un sachet de fruits de mer surgelés

Les algues et les champignons dans notre alimentation du futur

Depuis des millénaires, les algues sont consommées en Asie et appréciées pour leur richesse nutritionnelle et d’autres vertus. Certaines études ont d’ailleurs révélé que leur production a doublé de 1996 à 2016 sur le plan mondial. Elles sont faibles en matières grasses et riches en protéines, en vitamines, en fibres ou encore en minéraux. De plus, leur production respecte l’environnement, puisqu’elle ne nécessite pas l’apport d’engrais et la consommation d’eau douce. De plus, les algues ont la capacité de stocker du CO2. Des espèces comme le wakamé, le kombu et le spaghetti de mer sont appréciées par de nombreuses personnes.

Les champignons comestibles font également partie des aliments de demain. Ils ont bon goût et sont riches en protéines, en fibres et en vitamines B et D. De plus, ils sont assez faciles à produire. Il est possible de les faire pousser à partir des déchets d’autres cultures.

Du poisson et de la viande de synthèse pour bientôt

De nos jours, de nombreux scientifiques pensent qu’il est possible et utile de remplacer les protéines animales avec de la viande artificielle. Par exemple, leur objectif est de reproduire le steak avec son goût, son odeur, sa texture et ses meilleures propriétés nutritionnelles. La NASA et des entreprises comme Beyond Meat et Impossible Foods se sont déjà lancées dans la conception de ces viandes de substitution.

Il faut également noter que d’autres entreprises sont concentrées sur la création du poisson et des crustacés de synthèse. Ces produits de synthèse permettront de réduire considérablement les gaz à effet de serre et la consommation élevée en énergie et en eau. Notre destin et celui de notre planète se trouvent donc entre nos mains. En décidant de manger des insectes, des algues ou des champignons, nous pouvons parvenir à préserver nos ressources.

Vous pouvez lire également : mobilier CHR : quels sont les critères ?

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous êtes satisfait. Ok